Début Début W10 W10 Pass Pass Ssd Ssd H200 H200 Pdf Pdf Disk Disk Bug Bug Instal Instal Base Base Protec Protec Logic Logic Échec Échec Photo Photo Projet Projet Email Email MondialSite
MondialSite Web Informatique  Base Protection Système               
Nous allons comparer trois disques internes sur un Asus K95VM un rare Pc portable 18 pouces  possédant d’origine un disque dur de 3,5 en interne Seagate à 7200 t d’un To 200 Mo/s, nous verrons un 2.5 SSHD Toshiba de 500 Go à 5400 t 110 Mo/s avec un SSD Crucial M550 de 256 Go donnant des transferts de 550 Mo/s en lecture et 500 Mo/s en écriture avec aussi un Samsung Pro, en SSD ce sont les deux meilleurs, nous avons choisi Crucial car moins cher pour presque les mêmes performances  que Samsung. Nous allons donc voir en conditions réelles la différence entre le Seagate 3.5 à 7200/t et le SSD avec le SSHD Toshiba 2.5 à 5400/t nouvelle génération de disque avec une puce mémoire Nand de 8 Gigas SLC qui normalement doit être plus véloce qu’un Toshiba standard qui reste plus fiable de tous les disques dur à plateaux qui on le rappelle sont les mieux adaptés pour Windows.
Sur les 3 disques ci-dessus nous avons installé avec une clé USB Windows 7 Pro en MBR pour mettre le logiciel de restauration Comodo Time Machine (page Bug) qui ne marche qu’en MBR, sur  le SSD il s’est installé mais n’a pas fonctionné nous en avons profité pour le formater en externe en USB sur un autre Pc (3h30 ou 12 min en interne ou que 2 min avec son firmware) et réinstaller cette fois en UEFI. L’installation de Windows 7 Pro a mis 14 minutes sur Seagate 3.5, puis 12 sur Toshiba  2.5 et 8 sur SSD. Ensuite l’installation de 10 pilotes en automatique a mis 11 minutes sur le Seagate 3.5, puis 10 sur Toshiba 2.5 et 8 sur SSD. L’arrêt du Pc n’a mis que 11 secondes pour Seagate ainsi  que sur Toshiba et que 9 sur SSD. L’ouverture de Windows a mis 54 secondes sur Seagate, 20 pour  Toshiba et que 16 pour le SSD qui est le plus rapide, donc on constate que les résultats sont serrés.
La température moyenne après 2 heures de marche a été de 25 degrés à 43 pour Seagate, ensuite  24 à 33 pour Toshiba et 24 à 31 pour le SSD. L’autonomie de la batterie a été de 2 h pour Seagate, puis 2,30 h pour Toshiba et 3 h pour le SSD. La rapidité de l’ouverture de plusieurs logiciels sur le bureau  est pratiquement identique entre le SSD, le Seagate avec le Toshiba leur différence n’est pas énorme  juste très légèrement plus pour le SSD, par contre il les bat pour l’installation de logiciels téléchargés sur le Web comme par exemple Ciné 4D avec Architecte Ultimate ou il est deux fois plus rapide. Donc la différence de rapidité est en fonction de l’utilisation des logiciels elle n’est pas systématique pour tout comme on pourrait le croire et surtout si vous installez des logiciels à partir de DVD ou clé en USB 2 limitant trop le transfert des données cela ne correspond pas aux affirmations constructeur. 
Installez le logiciel gratuit Auslogics et cliquez sur View en haut et sur SSD optimisation ensuite Enable SSD optimisation et faites une analyse de la fragmentation qui au début est entre 8% ou 10%,  défragmentez le SSD une 1ère fois et plus tard uniquement quand il sera fragmenté à 10% pas avant  car son firmware le fragmente exprès pour éviter de mettre les données sur les mêmes puces. Nous verrons plus bas pourquoi à cause de Windows qui n’était pas prévu pour SSD vous serez obligé de le défragmenter. Par contre ne mettez pas des logiciels d’optimisation pour SSD qui désactivent des paramètres de Windows et ne faites pas ce que disent sur le web les diverses recommandations de  désactivation de ces paramètres cela va ralentir le disque dur et rendre instable Windows qui risque plus ou moins de provoquer différents Bugs car nous les avons toutes bien essayées plusieurs fois.   
CrystalDiskInfo ce logiciel gratuit est important car il donne la température du disque, le nombre  d’écriture sur un SSD et les heures utilisées qui parfois se bloquent sur SSD, ce logiciel montre s’il y a des secteurs réalloués ou erreurs, il le signale passant du rectangle bleu (Correct) à jaune (Prudence)  et rouge (Mauvais). Pensez à optimiser Windows (page Début, aussi Instal) ainsi CrystalDiskInfo vous montrera toujours un Pc en bon état. Attention surtout ne clonez pas le disque pour tout mettre sur un  neuf car vous allez comme expliqué à la page Bug avoir tous les défauts du vieux disque qui au cours du temps s’use provoquant diverses erreurs qui le ralentissent en faisant survenir de plus en plus de  Bugs, vous aurez alors un disque instable contenant les défauts du vieux il faut toujours réinstaller  Windows 7 et non le cloner sauf si vous venez d’installer sur un neuf le clonant en secours de plus. 
Nous avons chronométré le temps d’ouverture de 3 logiciels, pour celle de notre site dans Web  Designer (Magix) Seagate a mis 24 secondes, 21 sur Toshiba et 21 sur SSD. L’encodage de notre site en HTML pour les 3 disques a mis 2 minutes 20 secondes pour 8 Gigas de mémoire vive car c’est elle  qui détermine la durée, non les disque. L’encodage d’une vidéo 1440X1080 en MPEG 1920X1080 a mis  27 minutes pour les trois disques car c’est la puissance du CPU qui détermine la rapidité. Nous avons fait tourner en 3D une maison d’architecture, la fluidité a été la même pour les trois disques car c’est  le GPU qui la détermine. Nous avons fait défiler en avant et en arrière rapidement avec les flèches du clavier des photos JPEG de 350 K0 sur les trois disques, il n’y a eu aucune différence de rapidité ils  sont tous au même niveau, on est bien loin de toutes les affirmations décrites par les constructeurs.
Nous avons avec les trois disques durs ouvert plusieurs fois tout ce qui se trouve sur le bureau (photo ci-dessus) en défragmentant à l’ouverture de notre Pc portable les deux disques à plateaux, la rapidité d’ouverture pour Music Maker Premiun est légèrement plus rapide avec le SSD mais pour les autres logiciels ou dossiers c’est presque pareil pour les trois disques, Seagate 3.5 à 7200 tours est identique au Toshiba à 5400 tours et le SSD équivalant en vitesse on ne voit pas de différence,  par contre l’analyse de Malwarebytes sur les trois disques qui contenaient les mêmes quantités de logiciels a donné pour le Seagate 5 minutes, puis 6 sur le Toshiba et que 3 minutes 05 secondes sur le SSD, dans l’ensemble il n’est que très légèrement plus réactif pour tout mais deux ou trois fois plus rapide pour l’installation de logiciels ou de transferts de données où il les bat vraiment tous.
CrystalDiskInfo donne des infos sur les disques, le pourcentage performance et le taux d’écriture pour SSD 
Test d’ouverture de différents logiciels
Temps du scan de Malwarebytes
En testant les 3 disques nous avons vu une différence de qualité de carte graphique qui nous avait bien échappé il y a quelques mois car nous n’avions pas encore de structure 3D assez lourde pour nous en apercevoir, c’est bien pour cela que nous re-testons très souvent les mêmes choses.  La carte graphique Intel HD 4000 non mise à jour donne (Photo ci-dessus) une image bien meilleure  avec une assez bonne fluidité en rotation de l’image, elle n’est qu’un peu plus saccadée que la carte Nvidia qui est plus fluide en rotation 3D mais plus dégradée en image en haut à droite malgré qu’elle fut mise à jour plusieurs fois et la mise à jour de celle d’origine Intel HD 4000 fait perdre de la qualité d’image identique à celle de Nvidia, mais les mises à jour sur d’autres Pc ont donné de meilleures  images en 3D et fluidité, cela dépend des Pc et de leurs gammes plus ou moins élevées et marque. 
Image 3D avec carte GPU Intel HD 4000 
Image avec carte GPU Nvidia GeForce GT 630M
SSHD Toshiba disque dur à plateaux 5400 tours
La différence de rapidité entre un SSD et même un disque dur 2.5 à plateaux à 5400 tours n’est  pas énorme si vous défragmentez celui à plateaux à chaque ouverture du Pc, le SSD est environ 2  fois bien plus rapide uniquement à l’installation de logiciels mis sur le disque comme par exemple Architecte 3D Ultimate et les scans des anti-virus se font environ 2 à 3 fois plus vite sur un SSD qui apporte 30 minutes de plus d’autonomie de batterie sur Pc portable et l’on n’a pas besoin aussi de défragmenter à chaque ouverture comme ceux à plateaux pour qu’il soit rapide. À part Seagate trop  bruyant, Toshiba et Crucial ne font aucun bruit, nous avons aussi testé la différence de rapidité entre  le MBR et l’UEFI chrono en main, il n’y a aucune différence de vitesse d’ouverture et fermeture de Windows ainsi que des logiciels, l’UEFI permet uniquement d’installer des disques de plus de 2 To.
Le Seagate 3.5 à 7200/t est bruyant, pas fait pour un portable le faisant vibrer, l’on déconseille  cette marque moins fiable que Toshiba. Les disques à plateaux peuvent être formatés plusieurs fois mais l’on recommande de ne pas dépasser 3 ou 4 formatages lents qui suppriment les données qui    en formatage rapide ne sont pas effacées occasionnant  divers Bugs. Le SSD se formatera aussi en formatage lent comme les disques à plateaux, attention lorsque vous voulez faire une partition sur      le disque dans gestion des disques il arrive parfois un refus à cause du logiciel de défragmentation  qui est désactivé, cliquez sur le panneau de configuration et sur outils d’administration ensuite sur services, recherchez défragmenteur de disque, double cliquez dessus puis réactivez-le ainsi vous  pourrez faire des partitions permettant de séparer le système d’exploitation de vos données.
Le Seagate 3.5 à 7200 tours minute est bruyant dans le portable Asus K95VM et provoque des vibrations
Asus Pc portable
Seagate Barracuda 3.5, 7200 t
SSHD Toshiba 5400 t
SSD Crucial M550
Cadre plastique
Cadre plastique de 2 mm à coller sur le SSD qui ne fait que 7 mm permettant d’avoir 9 mm si l’épaisseur est indispensable pour certains Pc.
Le SSHD Toshiba possède un processeur qui  gère la mémoire SLC chargeant bien plus vite les logiciels utilisés. Sur une carte de disque standard il n’y a pas de mémoire SLC. Par contre le fameux amincissement à 7 mm du 500 Gigas amplifie hélas légèrement la vibration du disque ce qui n’est pas le cas du 9 mm d’un To, les 2 ne font pas de bruit ni  grattements, n’oublions pas qu’il y a une période de rodage où les disques se stabilisent apprenant les services à mémoriser. Ce sont les 2 meilleurs  disques durs à plateaux qui en écriture sont à 110 Mo/s, lecture 200 Mo/s bien que pas aussi rapides que les SSD selon leur utilisation mais plus stable.
Installez Auslogics Disk Defrag (gratuit) cliquez View et SSD optimisation puis Enable SSD optimisation
Temps, Ram, CPU utilisés en transcodage HTML
Temps, Ram, CPU utilisés en transcodage Mpeg4
Temps, Ram, CPU utilisés en faisant tourner un 3D
Photos se chargeant aussi vite sur les 3 disques
Crucial M550 disque SSD à puce mémoire 
Attention aux pilotes que vous installez car Web Designer (Magix) et Architecte Ultimate sont  devenus instables en tressautant à la moindre utilisation à cause d’un pilote d’une souris Microsoft  que l’on voulait essayer l’installant pour la 1ère fois (nous préférons Logitech), quand nous avons  désinstallé ce pilote Microsoft tout est redevenu normal. Ceci dit le disque SSD n’est que légèrement plus rapide qu’un disque à plateaux selon les logiciels que l’on utilise  à cause du format de transfert  SATA et AHCI qui le limite. L’arrivée du PCIE avec le NVMe sera la future norme qui multipliera les transferts 3 à 4 fois plus vite, mais Windows pas prévu pour un SSD provoquera plus ou moins un ralentissement et quelques Bugs si vous ne défragmentez pas avant que ne soit trop fragmentée la  table d’allocation de chaque fichier qui augmente avec le temps et la suppression de données.
Ce clip démontre que la vérification du  SSD que nous avons abîmé n’est pas détecté par différents logiciels de contrôle de données S.M.A.R.T ils sont plus  fiables sur la détection des disques à plateaux   beaucoup moins sur les SSD qu’ils n’arrivent pas vraiment à juger. Les SSD sont bien plus robustes que ceux à plateaux mais moins fiables engendrant plus de codes erreurs dans le temps et le problème de défragmentation.
Il est déconseillé de défragmenter un SSD mais au bout d’un certain temps vous serez obligé de  le faire à cause de la table MFT d’allocation des fichiers de Windows qui se fragmente en créant un ralentissement pouvant même donner des messages d’erreurs s’il y a trop de fragments. De 85 Gigas d’écriture sur le disque il est passé à 87 quand nous l’avons défragmenté cela n’a écrit que 2 Gigas. Un SSD peut en MLC supporter soi-disant 70 To d’écriture avant qu’il ne défaille, attention c’est faux  car des codes erreurs sont engendrés à partir de 3,5 To, certains lors de test ont atteint 700 To mais  n’a pas été perçu les codes erreurs qui passent inaperçus au début. Bien que les disques SSD soient  mieux que les anciennes générations ils ne sont toujours pas assez fiables ni adaptés à Windows qui n’a pas été conçu pour eux, il faudra un tout nouveau système d’exploitation pour les disques SSD.
SSD défragmenté à cause de fichiers de la table d’allocation MFT (NTFS non prévu pour SSD)
Formatage lent SSD (3h30) après Bug (Comodo)
Réinstallation de Windows cette fois en UEFI
Après sa défragmentation l’indice d’évaluation est resté pour le disque SSD à 7,9 et avant de le  formater son taux d’écriture était de 96 Go puis 341 Go après formatage et ensuite il est passé à 441 Go à la réinstallation ce qui n’est pas énorme. Après on l’a re-formaté 4 fois lentement et réinstallé 5 fois pour voir et son écriture n’a été que 1,6 To. Nous avons recomparé chrono en main la rapidité  d’ouverture et fermeture de Windows avec celle de nos logiciels en format MBR puis en UEFI, il n’y a aucune différence entre les deux, l’UEFI permet surtout de pouvoir dépasser les 2 To en disque dur qui au-delà serait limité par le MBR qu’à 2 To ce qui est déjà pas mal généralement. Le problème de  savoir à quel pourcentage de fragmentation l’on doit défragmenter un SSD (10 %) ajoute bien un inconvénient avec les codes erreurs décelés comme quoi il vaut mieux des disques à plateaux.
Le taux d’écriture est de 96 Go avant réinstallation 
Le taux d’écriture est de 441 Go après réinstallation
Nous avons essayé un logiciel d’optimisation SSD ça lui a fait des Bugs au bout d’un certain temps. Les dysfonctionnements parfois constatés avec les SSD sont dûs soit au Pc trop ancien ou codes erreurs,on rappelle que Windows n’étant pas prévu pour eux utilisant encore le NTFS peut leur provoquer des Bugs, en plus Windows 8.1 qui est une catastrophe et Windows 10 hélas pire ne sont  toujours pas prévus pour les SSD, nous devrons attendre qu’un nouveau système d’exploitation soit vraiment compatible pour SSD. Actuellement le système le mieux est Windows 7 Premium ou Pro qui peut dépasser 16 Gigas de RAM si la carte mère du Pc le permet mais déjà 8 Go c’est souvent bien  suffisant si l’on n’utilise pas de logiciels en 3D trop lourds ou aussi transcodage en HTML d’un site   ne dépassant pas 200 Mo car sinon il vous faut 16 Go de mémoire vive et désactiver la Paginée.  
Windows sera véloce sur le disque SSHD Toshiba à plateaux et légèrement plus rapide sur un SSD
Défragmentez une 1ère fois le SSD, plus tard uniquement quand il sera à 10% et non à 8% comme au début
Depuis Décembre 2014 le Crucial a Bugué le 20 Juillet 2015 à 6,5 milliards d’écritures à presque  3,6 téraoctets de données on est loin des 70 téraoctets affirmé, il n’a pas démarré alors nous l’avons  contrôlé en externe sur un autre Pc il n’y avait plus aucune donnée il était vide, nous avons réinstallé Windows 7 Pro, il marche mais reste instable on ne peut pas le défragmenter ni faire CHKDSK et des logiciels fonctionnent mal. Sa limite est donc de 6,5 milliards d’écritures mais avec 21 réinstallations,  formatages et 300 défragmentations ainsi que plusieurs fois la suppression de divers logiciels et leur réinstallation, c’est pas mal mais nous avons eu hélas divers codes erreurs sauf sur ceux à plateaux  Toshiba. Ceci dit pensez à mettre HDDGuardian pour contrôler tous les disques, installez avant pour  Windows 7 le Framework462 remplaçant le 461 sinon beaucoup de logiciels ne fonctionneront pas.
Michel Reynet
 Cliquez Logiciels (30 liens) et LDLC pour Pc
Le test des SSD Crucial M550 et récemment Samsung Pro démontre que s’ils sont plus robustes  que ceux à plateaux ils engendrent plus de codes erreurs car Windows n’est toujours pas adapté pour  SSD que ce soit Windows 7 et 8.1 avec Windows 10. Lorsque le SSD Crucial a 800 millions d’écritures  des codes erreurs apparaissent et le problème de la défragmentation est réelle car des logiciels font une option pour défragmenter les SSD. Nous constatons aussi que le SSD le plus abîmé est pourtant détecté par divers logiciels de contrôle comme Bon. Conclusion pour le peu de rapidité qu’apportent  tous les SSD, le mieux sont les disques à plateaux Toshiba SSHD H200 (page H200) tant qu’un bon Windows ne sera pas adapté pour SSD car Windows 10 l’est encore moins, attendons la nouvelle  technologie SSD 3D XPoint d’Intel prometteuse.  
Cette vidéo vous démontre l’utilisation du logiciel Auslogics qui vous permet la défragmentation de différentes façons des disques SSD ainsi que ceux à plateaux. C’est  le meilleur de tous car d’autres ne sont pas aussi performants et rapides avec autant aussi d’options donnant le choix pour divers disques durs et il y a aussi une optimisation pour les SSD qui doivent être aussi défragmentés sachant que ça use les toutes cellules en écriture  constante ou lecture qui se transfère en permanence.
Après le lancement choisissez la définition (cliquez en bas la roue crantée).
Après le lancement choisissez la définition (cliquez en bas la roue crantée).
Bienvenue sur le Site
Cliquez Intel et Transfert  aussi Infos et Webcam
Les mots en bleu sont des liens de fichiers ou de téléchargement 
Ssd Ssd